Vivre dans la région de Detroit

La ville de Detroit

La ville de Detroit en soi a connu une transformation exceptionnelle depuis ces 3 dernières années. L'évolution du centre ville et proche alentours (downtown, midtown, corktown) est assez surprenante si l'on connaissait la ville dans les années 1990... Lorsqu'on annonce que l'on vit à Detroit, les américains maintenant demandent "what's up in Detroit?" et non "what are you doing in Detroit?", preuve que la renommée de la ville s'est améliorée au sein des Etats-Unis.

Si vous souhaitez découvrir la ville de Détroit par une passionnée, vous pouvez contacter Veronique, visite sur mesure pour votre famille et vos amis de passage veronique.perry@gmail.com.

Aujourd'hui, la ville de Detroit propose des restaurants de haut niveau, des lieux de sorties agréables en famille (Tigers Stadium base-ball, Little Cesar Arena pour le basket, le hockey et les artistes en tout genre, le  Ford Field pour le football américain...). Cette localisation des activités sportives et artistiques de Detroit participe à l'évidence au renouveau du centre de Detroit.

Cependant la ville de Detroit reste peu attractive pour les familles en raison essentiellement du District scolaire de Detroit qui est défavorisé; les familles avec enfants en âge scolaire s'installent en banlieue, le District scolaire de Birmingham (dans lequel se situe la French School of Detroit) étant le meilleur dans le Michigan.

Les familles souhaitant inscrire leurs enfants à la FSD doivent résider dans le District scolaire de Birmingham et dans un mouchoir de poche bien précis pour avoir accès aux bus scolaires par rapport aux écoles américaines partenaires (nous contacter pour plue de précision).

Quelques points de repère:

 

Cité portuaire importante, située sur la rivière Détroit dans le Midwest américain, la ville a été fondée en 1701 par un Français : Antoine de Lamothe-Cadillac. Son nom provient d'ailleurs du mot français « détroit », en référence à la rivière reliant les deux lacs Sainte-Claire et Érié.

Entre 1900 et 1930, l'industrie automobile lui a donné son surnom : « the Motor City » ou « Motown » et a été à l'origine de son développement considérable, sa population passant de 265 000 à plus de 1,5 million d'habitants.

Entre 1950 et 1960 le développement du système de l'Interstate highway permet à ses habitants de se déplacer en banlieue et d'aller au travail en voiture.

À partir de 1950, la population (de 1 850 000 habitants) a commencé à baisser. La population blanche a alors diminué, tandis que des Noirs pauvres du Sud y ont émigré. Le 23 juillet 1967, de violentes émeutes ont éclaté dans les quartiers est, qui restent les plus sanglantes de l'histoire des États-Unis. La réputation de la ville s'en est ressentie, la population blanche la quittant massivement. En 1973, le premier maire noir (Coleman Young) a été élu. À partir du début des années 1980, les Afro-Américains ont constitué la majorité de la population.

En 2016, avec ses 672 795 habitants, Détroit n'était plus que la dix-huitième ville du pays par sa population, son agglomération (Metro Detroit, 4 467 592 habitants) étant la onzième du pays.

En 2013, elle a été la première grande ville américaine à demander une mise en faillite, ayant cumulé depuis des années une dette, devenue impayable, d'environ 18,5 milliards de dollars américains.

En 2017, Détroit essaie de conjurer ce déclin, montrant des signes de renaissance dans quelques quartiers tandis que les relations avec les milieux d'affaires sont peu à peu rétablies.

Après une période de chaos, l'exode a été conjuré, le chômage a baissé, l'économie américaine est repartie et la ville enregistre des signes de renaissance : attirés par l'effondrement des loyers, des trentenaires y ont ouvert des lieux alternatifs et branchés ou s'initient à l'agriculture urbaine dans les nombreux jardins abandonnés.

Cependant la renaissance de Detroit reste segmentée, certains quartiers attirant investisseurs et jeunes diplômés avident de se lancer dans une start-up, d'autres quartiers en périphérie de Woodward Avenue, Downtown et Midtown restant défavorisés. Lire l'article interessant "Detroit's divider renaissance" https://psmag.com/social-justice/detroit-has-a-class-divide-problem.

Lire l'article du Figaro sur la renaissance de la ville de Detroit http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/07/18/20002-20160718ARTFIG00007-la-renaissance-de-detroit-trois-ans-apres-sa-mise-en-faillite.php

Lire l'article de Les Echos "La miraculeuse renaissance de Detroit" https://www.lesechos.fr/week-end/business-story/enquetes/0211431335576-la-miraculeuse-renaissance-de-detroit-2038352.php#

© 2023 by Coach.Corp. Proudly created with Wix.com